منتدى حلم الحياة
دروس -ثقافة -رومانسية_رياضة


منتدى تعليمي تثقيفي ترفيهي
 
الرئيسيةالبوابةس .و .جبحـثالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 sujet du bac 3Al-ph

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
youcef
Admin
avatar

عدد المساهمات : 1226
تاريخ التسجيل : 28/02/2012
العمر : 24
الموقع : http://rayane05batna.lamuntada.com

مُساهمةموضوع: sujet du bac 3Al-ph   03/03/12, 02:54 pm

TEXTE :
Aspects négatifs du sport

Et
puis, qu’est-ce que c’est que ce sport où vingt-cinq gaillards
s’essoufflent, pendant que quarante mille bougres, immobiles, attrapent
des rhumes, fument la cigarette et ne donnent d’exercices qu’à leurs
cordes vocales ?
Je ne dédaigne pas l’exercice corporel : je l’aime,
je le recommande, je le souhaite souvent, au fond d’une retraite trop
studieuse. Mais cette comédie du sport avec laquelle on berne et fascine
toute la jeunesse du monde, j’avoue qu’elle me semble assez bouffonne.
Le sport devrait être, avant tout, une chose personnelle, discrète, ou
même un jeu de libres compagnons, une occasion de rivalités familières
et surtout un plaisir, un amusement, un thème de gaieté, de récréation.
Le sport est devenu la plus avantageux des entreprises de spectacle. Il
est devenu la plus étonnante école de vanité. L’habitude, allègrement
acquise, d’accomplir les moindres actes du jeu devant une nombreuse
assistance a développé, dans une jeunesse mal défendu contre les
chimères, tous les défauts que l’on reprochait naguère encore aux plus
arrogants des cabotins.
Il s’est fait un bien étrange déplacement de la curiosité populaire.
Quel
ténor d’opérette, quel romancier pour gens du monde ou demi-monde, quel
virtuose de l’éloquence politique peut se vanter, aujourd’hui, d’être
aussi copieusement adulé, célébré, caricaturé que les chevaliers du «
ring », du stade ou de la piste… ? Je parle de tous ces enfants que l’on
disait avec juste raison des amateurs parce qu’ils aimaient quelque
chose, et que l’on voit se transformer bien vite en sportsmen de métier,
vaniteux, cupides, qui cessent d’aimer leur plaisir dés qu’il devient
un gagne-pain.
L’ambition, sans doute noble en soi, de briller au
premier rang pousse un grand nombre de jeunes hommes à réclamer de leurs
corps des efforts auxquels ce corps parait peu propre. Le sport n’est
plus, pour beaucoup, un harmonieux amusement, c’est une besogne
harassante. Des que les compétitions perdent leur gracieux caractère de
jeux purs, elles sont empoisonnées par des considérations de gain ou de
haines nationales. Elles deviennent brutales, dangereuses ; elles
ressembles à des attentats plutôt qu’à des divertissements.
Georges DUHAMEL

Questions

I/- Compréhension du texte :

1/- Qui parle dans ce texte ? Y a-t-il un indice qui y renvoie explicitement ?
2/-Quel est le thème abordé dans le texte ?
3/-A partir de quel constat la réflexion de Georges Duhamel se développe-t-elle ?

4/- « Je dédaigne pas l’exercice corporel » veut dire :
a-« Je méprise l’activité physique »
b-« J’apprécie l’activité physique »
c-« Je n’apprécie pas l’activité physique »

Recopiez deux bonnes réponses.

5/- L’auteur énumère les méfaits du sport.
Quels sont ces méfaits ?

6/-L’auteur critique sévèrement le sport de compétition.
Quels sont les dangers et les cotés noirs du sport de compétitions ?

7/- Quel type de raisonnement utilise l’auteur ?
8/-« Mais cette comédie du sport avec laquelle on berne et fascine toute la jeunesse du monde. »
-Quel rapport logique exprime le mot souligné ?
-Remplacez le par un autre qui exprime le même rapport.

II/- Production écrite :

Traitez l’un des deux sujets au choix :
1- Faites le compte rendu du texte.

2-
« De nos jours, le sport occupe une place extraordinaire dans la
société. Mais pour certains il se heurte à des critiques. Pour d’autres,
le sport présente de réels aspects positifs.
Vous participez au
débat organisé par le journal de votre lycée en défendant votre point de
vue consistant à en montrer les bienfaits.


Sujet N° :02

TEXTE :

Pour un monde de justice, de progrès et de paix

La
construction d’un monde de justice, de progrès et de paix pour tous les
peuples est entravée par l’accroissement constant et le
perfectionnement continu des moyens de destruction en masse.
Les
conséquences de cet état de choses sont doublement angoissantes. D’une
part, elles font planer sur le monde la menace d’une hécatombe sans
précédent. En effet, les radiations atomiques ne connaissent pas de
frontières : aucun pays, aucun peuple n’est désormais à l’abri des
effets d’un conflits nucléaire majeur.
D’autre part, les immenses
ressources humaines et matérielles, affectées aux industries d’armement
et à la recherche militaire, sont de ce fait détournées de la lutte
mondiale contre la pauvreté qui accable tant de peuple.(…) Une partie
seulement de ces moyens intellectuels, financiers et technologiques
utilisés à bon escient, suffirait à renverser les tendances actuelles et
permettrait de commencer à réduire l’écart entre nations
industrialisées et nations en voie de développement, ainsi qu’entres
groupes privilégiés et groupes défavorisés à l’intérieur de chacune
d’elles. La physionomie même de notre planète pourrait en être
transformée.
L’alternative face à laquelle nous sommes placés
apparaît ainsi sans équivoque. Ou bien la course aux armements se
poursuit, nourrie de toutes les injustices, prolongeant tous les
égoïsmes et multipliant à son tour les causes de conflit et les dangers
d’une conflagration. (…) Alors le formidable potentiel scientifique et
technique du monde pourrait être davantage utilisé à des fins
pacifiques, profiter à tous et permettre l’instauration de rapports
fondés sur la justice et la solidarité.
C’est à cette fin que
l’Unesco, fidèle à la vocation du système des Nations Unies, développe
son action à tous les niveaux de la vie de l’esprit. Son Acte
Constitutif proclame que « les guerres prenant naissance dans l’esprit
des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevés les
défenseurs de la paix ». En vertu de quoi elle s’efforce de contribuer à
préparer le désarmement dans les consciences, à opérer une modification
progressive des mentalités dans le sens de la paix.

M Bow Amadou-Mahtar.
Directeur général de l’UNESCO.
Le courrier de l’UNESCO, 1980

Questions
I/- Compréhension du texte :

1/-Quelles informations apportent le titre, l’auteur et les références ?
2/- A qui s’adresse l’auteur ? De quoi parle-t-il ?

3/-«
La construction d’un monde de justice et de paix est entravée par
l’accroissement constant et le perfectionnement continu des moyens de
destruction massive ».

Remplacez l’adjectif souligné par deux mots de sens équivalents pris de la liste suivante :
-stimulé – gênée – empêchée – encouragée.

4/- À partir de quel constat la réflexion de l’auteur se développe-t-elle ?
5/- Délimitez les différentes parties de ce texte en retrouvant les étapes du raisonnement de l’auteur.

6/-Quel rapport logique est exprimé dans la phrase suivante :
«
Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans
l’esprit des hommes que doivent être élevés les défenseurs de la paix. »

7/-Réécrivez
la phrase précédente en utilisant un articulateur choisi dans la liste
suivante : lorsque- bien que- puisque- quoi que.

8/- Quelles seraient d’après l’auteur, les conséquences d’un conflit mondiale généralisé ?
9/- En vous appuyant sur le texte, dites quel est le rôle de l’UNESCO.

II/- Production écrite :

Traitez l’un des deux sujets au choix

a-
Rédigez un appel, à l’intention de vos camarades pour leur montrer que
la paix a ses victoires non moins célèbres que celles de guerres.

b- Faites le résumé du texte.

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://rayane05batna.lamuntada.com
زائر
زائر



مُساهمةموضوع: رد: sujet du bac 3Al-ph   12/03/12, 11:14 am

merci abdou
44
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
sujet du bac 3Al-ph
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» sujet de bac
» Votre 1er sujet

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتدى حلم الحياة :: ®§][©][ التــــــــعليم والمعلم ][©][§® :: منتدى اللغات-
انتقل الى: